• > partageons l’information
  • > découvrez les rebonds de l’actualité
  • > partageons l’information

  • > découvrez les rebonds de l’actualité

Actualités

3D, Interview de Maxime Foucault - Studios Architecture

 

Maxime Foucault - Maquettiste chez Studios Architecture

 

Bonjour pouvez-vous présenter ainsi que votre entreprise s'il vous plait

 

Maxime Foucault : Je suis Maxime Foucault, je suis maquettiste chez Studios Architecture depuis maintenant six ans. Lorsqu’un de nos clients souhaite disposer d’une maquette, je suis en charge de la réaliser. Dans le domaine de l’architecture, beaucoup de clients ne savent pas forcément lire un plan, le fait d’avoir une maquette est beaucoup plus parlant et souvent cela aide à mieux vendre le projet. Avant mon arrivée l’agence ne disposait pas de maquettiste, j’ai d’abord été embauché en alternance puis ma direction a décidé d’ouvrir un pôle maquette avec une ressource dédiée à 100%.

 

Quelques mots sur le cabinet et peut être sur vos  clients ?

 

M.F : C’est une agence américaine, ils sont très présents sur le territoire américain en revanche nous sommes la seule branche française. Nous comptons des entreprises de grandes tailles parmi nos clients comme Google par exemple que nous avons accompagné dans la conception de leur espace intérieur. Nous intervenons dans de nombreux secteurs d’activité, en revanche nous ne sommes pas présents dans le secteur du logement.
Pour ma part, je suis d’avantage spécialisé dans la conception de maquette d’architecture pure, extérieurs des bâtiments et façades. Les maquettes d’environnement intérieur sont plus rares car nos clients préfèrent disposer d’images ou de vidéos.

 

Votre relation avec Document Store et en particulier la division 3D ?

 

M.F : Le cabinet travaille déjà avec Documents Store dans le domaine de la bureautique (copieurs, imprimantes, solutions logiciels…) Julien Thamin, Responsable Développement 3D, et moi-même sommes en contact depuis un an et demi et sommes entrés dans notre process Go on 3d afin de répondre aux besoins de l’agence.

Dans le cadre de ma formation, j’ai effectué deux ans d’alternance durant lesquels je me suis intéressé à l’impression 3D. Lors de ma période d’alternance j’avais déjà noté le potentiel de cette technologie pour l’agence. Plus tard, une fois embauché, je commençais à chercher de potentiels fournisseurs répondant à nos besoins, sans faire le rapprochement avec Document Store. A la faveur d’une invitation pour l’inauguration du nouveau showroom de Document Store, j’ai découvert l’offre d’imprimantes 3 D avec un de mes collègues originaire d’une de nos agences américaines qui était déjà équipée d’une imprimante 3d. Nous avons rencontré Julien et petit à petit nous avons commencé à réaliser des pièces tests afin de connaitre le potentiel des imprimantes et surtout de trouver la machine qui serait idéal pour mon travail. Ces tests se sont avérés primordiaux car ils nous ont permis d’écarter certaines technologies qui n’étaient pas adaptés à nos besoins.

 

Comment avez-vous connu l’impression 3D ?

 

M.F : L’impression 3d on ne savait même pas que c’était accessible au grand public ! On restait encore sur la technologie laser. J’ai commencé à m’y intéresser après avoir lu un article dans la presse qui présentait l’impression 3D.

 

Comment utilisez-vous aujourd’hui cette technologie dans votre métier ? Est-ce vraiment un plus  pour vous ?

 

M.F : Comme je vous disais nous sommes dans un environnement de bureau, pas dans un atelier. Nous ne pouvons donc pas disposer d’outils, de scie circulaire, de ponceuses… trop bruyant, trop poussiéreux. Les maquettes sont toutes faites à la main. Nous avions plusieurs contraintes comme par exemple le temps de réalisation d’une maquette qui était très long. Quand j’ai vu l’intérêt de l’impression 3d, la possibilité de réaliser des pièces que je ne pouvais pas faire à la main, le temps gagné sur certaines maquettes, je me suis dit que c’était vrai plus pour l’agence.
Une fois l’imprimante 3D mise en place j’ai pu répondre très vite aux demandes internes. Par exemple il y a quelques jours un de mes directeurs est venu me voir me disant : « j’ai une réunion à 17h est ce que tu peux m’imprimer cette pièce ». En 4 heures c’était imprimé, pendant ce temps j’ai pu également travailler sur autre chose. Outre le fait que je peux réaliser des pièces que je ne peux pas faire à la main, cela me permet de réaliser plusieurs tâches à la fois, c’est vraiment un énorme bonus. C’est un bon complément pour avoir des pièces propres. Par exemple, le coté façade qui prend beaucoup de temps  et en particulier des façades haussmanniennes, il y a des détails que je ne pouvais pas faire sans la 3d et à la main ce n’était pas du tout  réalisable quand on n’a pas les moyens techniques pour le faire. Avec l’impression 3d il y a beaucoup plus de précision  et l’avantage de cette imprimante c’est vraiment l’échelle, car plus c’est petit et plus ce sera précis.

 

Quels conseils pouvez-vous donner à nos lecteurs ?

 

M.F : L’impression 3d est un réel avantage pour un atelier de maquette pour architecture d’intérieur. Cela permet de réaliser des pièces avec une plus grande précision, en moins de temps tout en libérant du temps pour travailler sur d’autres projets.

 

Son parcours : Maxime Foucault formation bac pro technicien outilleur /dessin industriel puis une école d’architecture d’intérieur
Ses logiciels :  : Sketchup / Lumion / Photoshop

 

 

Merci à Maxime FOUCAULT , Julien THAMIN et Tatyana ZHABINA